13 avr. 2009

Musique - YouTube et Universal Music créent Vevo, une plate-forme de clips

YouTube et Universal Music Group ont annoncé jeudi un partenariat de grande ampleur, qui pourrait servir de modèle sur la Toile.


YouTube et Universal confirment leur bonne entente. Alors que des rumeurs couraient depuis plusieurs semaines déjà, la plate-forme de vidéo sur Internet et le premier éditeur mondial de musique ont annoncé la création "dans l'année" d'une plate-forme musicale commune, Vevo.
Le principe est simple : YouTube fournira l'infrastructure technique, et Universal Music Group (UMG) fournira le contenu. Les revenus publicitaires, eux, seront partagés. Un modèle qui devrait faire des heureux parmi les ayants droit, qui reprochent toujours aux services Web de profiter financièrement des contenus protégés, sans rémunérer ceux qui les possèdent.
Doug Morris et Eric Schmidt, respectivement pdg d'UMG et de Google, maison mère de YouTube, ont révélé le projet en fanfare, insistant sur la présence d'un contenu "premium". Alors que le leader d'UMG se félicite de profiter de "la plus grande audience vidéo d'Internet" (YouTube compte environ cent millions de visiteurs et 3,5 milliards de pages vues chaque mois), celui de Google espère "créer un nouveau service séduisant pour le grand public, les annonceurs, les créateurs de contenu et toute l'industrie de la musique". "Dès son lancement, Vevo attirera davantage de trafic que tout autre site de clips musicaux", ajoute Eric Schmidt, avec l'idée de rentabiliser le service au plus vite.
Les deux groupes ont par ailleurs renouvelé leur accord de licence, permettant aux utilisateurs de YouTube de consulter et de partager librement des contenus appartenant à UMG, en attendant l'arrivée de Vevo, vers lequel les requêtes musicales seront alors redirigées. Warner Music Group, au contraire d'UMG, avait décidé en décembre dernier de faire retirer tous ses contenus de YouTube, après l'échec des négociations avec la plate-forme vidéo.

Share & Enjoy