23 déc. 2011

Attaque à la Mairie de Sacré-Cœur - Mermoz : Y a-t-il vraiment mort d’homme ?

J’ai passé une dure journée avec les évènements de ce jeudi 22 décembre. Ce jour sera gravé dans nos mémoires car c’est la première fois que l’on assiste à un tel type d’évènement dans notre pays. Vers 11h, des hommes armés jusqu’aux dents ont tenté d’attaquer la mairie de Sacré-Cœur–Mermoz. Mais malheureusement pour eux, ils sont tombés sur un Barthelemy Diaz (le Maire), très courageux. Il fallait voir la confrontation. C’était comme dans les films western. 



Le maire socialiste a dégainé deux revolvers et tiré comme un acteur de cinéma. Les nervis ont par la suite riposté avant de s'enfuir. Il ne manquait que les spectateurs pour avoir un vrai film de gangsters. Après ces affrontements, le maire a, lui-même, déclaré avoir blessé trois nervis. Une supposition peut-être, car jusqu’à présent rien ne prouve qu’il y a eu mort d’homme comme annoncé par certains médias sénégalais.


Au moment des faits seul un journaliste de la TFM était sur les lieux. Interrogé dans une émission sur sa propre télévision, le journaliste en question a affirmé avoir vu des personnes blessées mais pas de mort. C’est uniquement la radio Sud Fm qui a donné l’information selon laquelle le nervi du nom de Ndiaga Diop a succombé à ses blessures. Pour vérifier l’information j’ai joint la journaliste en personne. Cette dernière m’a informé qu’elle n’avait pas vu de corps sans vie de ses propres yeux mais que des personnes bien informées se trouvant à l’hôpital de Fann lui ont affirmé que trois individus y ont été admis et que vraisemblablement il s’agissait de ces blessés de la fusillade de ce jeudi matin. Jusqu’à présent aucunes preuves encore… Puisque j’étais sur le terrain, je me suis rendu à la morgue pour vérifier et là encore, rien ! Même pas un gardien ! J’ai juste trouvé une morgue vide. Les médias ont annoncé que le supposé mort habite à Pikine dans la banlieue Dakaroise.


Mais à l’heure où j’écris ce texte, personne n’a encore trouvé le domicile du défunt. C’est louche me direz-vous. Bien sûr que Oui c’est très « chelou ». Pourquoi donc se précipiter sur une information non encore vérifiée ? Je me demande donc sincèrement : Y a t-il vraiment mort d'homme ?

Share & Enjoy