19 mai 2011

Sénégal : Les réseaux sociaux, une nouvelle forme de lutte pour les Droits Humains

Amnesty International a publié le rapport 2011 sur la situation des Droits de l’Homme dans le monde. 2010 aura donc été marqué par la vague de contestations née en Afrique du Nord et qui continue de se frayer un chemin jusque dans les autres contrées du monde. 

L’impact des nouvelles technologies et des réseaux sociaux a aussi été notée comme un outil pour dénoncer certaines pratiques contraires aux principes de liberté. L’image d’une bougie allumée ceinturée de barbelés, c’est l’image qu’on pouvait apercevoir sur la banderole d’Amnesty International lors de la conférence de presse de lancement du rapport 2011, sur la situation des Droits de l’Homme dans le monde. 

Une image qui en dit long sur la nature des Droits Humains des citoyens du monde en général, qui défient désormais toute forme d’oppression en faveur de leur liberté. Entamée depuis le Maghreb, en passant par l’Asie, cette révolution « new look » combinée avec l’impact des médias sociaux (cas de Wikileaks), a fini de triompher pour une nouvelle donne de la liberté. Au Sénégal, les cas d’immolation devant les grilles du palais de la République seraient la seule arme que détiendraient les concitoyens pour exprimer leur mal vivre, au moment où le ras-le-bol a montré des tendances de se généraliser.

Share & Enjoy