26 nov. 2010

Coup de gueule : « Connectivité » ? ? ? ? ?

Les idées, disait quelqu’un, tout le monde en a. Mais de bonnes idées, tout le monde en a-t-il ? Une bonne question. Après la création des ministères, tels que « lacs, bassins de rétention, cours d’eau... », « Écovillages », les ministères doublons ( Ministre du Genre et des Relations avec les associations féminines africaines et étrangères contre/Ministre de la Famille, des Groupements Féminins et de la Protection de l’enfance ; Ministre d’Etat, Ministre du Travail et des Organisations Professionnelles/Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction publique et de l’Emploi ) ou encore ministères longs comme un fleuve (coopération internationale, infrastructures, ...) ou les ministres qu’on cherche à caser en les nommant ministres d’Etat auprès du...ou ministres conseillers, voire délégués, la dernière trouvaille de Me Wade, après la « provincialisation », c’est la « connectivité ». Super !

« Connectivité », en voilà un bien grand mot ! Au premier abord, il sonne compliqué, puisque pas évident du tout . On ne voit pas en effet, tout de suite ce que cela peut bien vouloir dire. Et on réfléchit et on se dit, ça doit être certainement lié à de la connexion ou quelque chose qui met en contact, voire qui établit une liaison. Mais quoi au juste ?

On se décide alors à ouvrir le dictionnaire et l’on lit : "connectivité désigne ce qu’une entité offre comme connexion à d’autres entités de son environnement. Elle se rapporte plus généralement à la théorie des graphes. ça nous avance un tout petit peu, mais ça ne nous renseigne pas sur la pertinence d’une telle nomination, un « ministre d’Etat auprès du Président de la République, Président de la Commission nationale de la Connectivité »

Finalement on se dit pourquoi ne pas pousser plus loin et de voir ce que le mot « connectivité » voudrait bien dire, lorsqu’on l’applique à un domaine précis. « En géographie par exemple, la connectivité rend compte des connexions qu’offre un lieu pour relier les autres lieux de son environnement » ; « En écologie, la connectivité écologique désigne le degré de non-fragmentation écologique des milieux et paysages. »

Et au bout du compte, l’on est bien déçu parce que l’on se demande à quoi sert-il réellement de nommer un ministre d’Etat auprès du Président de la république pour cela. Connectivité de comment, de qui et d’où ça ! ! ! !

Bref un truc dérisoire, vide de sens ! Du sens, il y en a pas eu beaucoup pour un certain nombre de ministères créés par Me Wade.

Mais bon, en fin de compte, l’on fait un raisonnement tout simple. Comme c’est le temps des manœuvres pour Me Wade, il ramasse tout ce qu’il peut ramasser dans le seul but de faire des soustractions chez ses adversaires. Mais des nominations somme toute, surprenantes : Mamadou Diop, un socialiste, Alassane Dialy Ndiaye, un autre socialiste et Decroix, afin ça ne devrait surprendre personne.

Comme quoi, le Sénégal est déjà plongée dans une campagne électorale, alors que 2012, c’est dans un an et des poussières.

Que ceux qui veulent travailler, changent de pays.

Share & Enjoy