10 sept. 2010

Suspension du contrat de Global Voice par l'ARMP

C'est le site internet la Gazette qui donne l'information.Selon le quotidien c'est à la suite d'une second enquête après celle effectuée par l’Agence de régulation des marchés publics (Armp)auprès d'une dénonciation anonyme que le contrat a été interrompu.



"A la suite de la signature du contrat en faveur de Global Voice group, l’Agence de régulation des marchés publics (Armp) a reçu dans un premier temps, comme le prévoit les textes, une dénonciation anonyme visant à casser le contrat. Cette procédure a été immédiatement suivie par une ouverture d’enquête. L’Armp a reçu une deuxième requête, cette fois ci, officielle de la Sonatel. Elle a continué ses enquêtes pour faire un certain nombre de constatations graves tendant à accréditer l’idée que les présomptions d’irrégularités existent. " Cependant il faut que le contrat soit d'abord approuvé par le ministère des finances.

Mais en attendant "le Comité de règlement des différends de l’Armp a réuni son instance et a pris des mesures conservatoires" poursuit le site internet du journaliste d'investigateur Abdoul Latif Coulibaly qui persiste et signe que " le contrat attribué à Global Voice pour la gestion des appels entrants est suspendu. Cette suspension reste en vigueur jusqu’au moment où le ministre des Finances donnera ou refusera son approbation."

Elle a pour effet de paralyser le contrôle envisagé par Global Voice group et la facturation des prestations sur les appels entrants. En clair, elle les met en stand by. Dans sa dernière livraison La Gazette a fait état de l’existence d’un compte séquestre dans le cadre du contrat liant notre pays à Global Voice group. Un compte dans lequel est sécurisé annuellement 14,8 milliards Cfa."

Share & Enjoy