1 juil. 2009

LES MEDIAS SENGALAIS ET LEURS JOURNALISTES FACE A LA RELIGION S'OUVRE A LUCAD 2


Avant de démarrer la conférence je vous présente les éxposants et quelques invités
Abdou Aziz Kebe enseignant islamologe

Eugénie AW Directrice du CESTI
Mame Less Camara Journaliste et professeur du CESTI
Jean Meissa Diop directeur de publication de walfgrand place
Bamba Ndiaye Islamologe,directeur du quotidien le Messager
Alymana Bathily réalisateur du livre medias et religions en Afrique de l'Ouest
Abbé Patrick Coly chargé de la Communication de l'Archidiocése de Dakar et Soeur Germaine Dione
Mawdo faye Sud Fm
Ibrahima Binjamin Ndiaye Directeur de la radio Disso fm




La conférence a démarré vers 15H30 avec un mot de bienvenue de Madame AW directrice du Cesti
projection d'un film micro trottoir des étudiants en deuxieme année du CESTI sur le théme de la conférence
certains intervenant pensent que beaucoup de journalistes ne traitent pas normalement l'information religieuse tandis que d'autres parlent d'une inégalité dans la couverture médiatique

Table Ronde interactive " Les médias sénégalais, et leurs journalistes,face à la religion

Prenant la parole le journaliste Mame Less Camara a expliqué qu'on ne peut pas faire de la radio sans une programmation religieuse il a expliqué son expérence lorqu"il était directeur de la radio envi fm.
aprés son speach le réalisateur du livre en question Alymana a pris la parole pour affirmer que la réalisation du livre s'est déroulée dans 8 pays de l'Afrique du sud dont le Sénégal.selon lui le programme religieux occupe une place importante dans les radios du sénégal l"heure réservée à la religion varie entre 13H et 20H d'émission
mais il existe des problemes dans les radios confessionnelles dira t-il en indiquant que l'accés aux ondes causent une énorme difficulté puisque l'attribution ds ondes aux chefs religieux ou radios confessionnelles aux détriments des autres radios est un réel frein
Alymana a aussi parlé de la non formation des journalistes pour mieux diffuser l'information religieuse. Il n'y a pas de cadre juridique spécifique et réglementaire dans la radiodiffusion. Il a souligné qu'un tier des journalistes manquent de professionalisme et d'expérience dans ce domaine un fait que va aussi souligner le Directeur de la radio Ocean fm. Selon Bamba Ndiaye il y a d'abord un probleme dans la programmation et un probléme déséquilibre et d'équité dans les différentes religions. il a insisté en disant que " la grande difficulté est au sein de l'islam avec le non respect de la diversité de l'Islam"
Le dernier intervenant des exposants est le Directeur de la Radio Disso FM de Mbacké Ibrahima Benjamin Diagne a explosé sur les médias en confessionnnels et dogmes professionnels . de l'origne du journalisme religieux au respect des principes de la non discrimination en passant par l'avenir du journalisme religieux au sénégal tous les aspects des médias confessionnels ont été abordés

Résumé des questions posées par la salle pendant la table ronde

les questions tournent autour du traitement de l'information par le journaliste
Thierno Dramé de l'AS se pose la question "pourquoi les journalistes ne sont pas"free" quand ils abordent une question religieuse car ils risquent d'etre tabassés" il y a probleme! Ou est l'esprit du journalisme lorsqu'on ferme des écoles à Touba " se demande un journaliste qui a préféré garder l'anonymat. il poursuit
"il y a une sorte de "terreur on ne peut pas continuer à laisser faire les conbines entre le chef religieux et le politique" Souleymane Diawara philosophe
se désole de voir les journalistes se culpabiliser. Selon lui c'est l'état qui est en faillite "On assiste a une régularisation de l'impunité qui se traduit par cette absence d'équidistance notoire .les journalistes doivent se déculpabiliser" il y a pas de cadre juridique spécifique réglementaire dans la radiodiffusion.

Aprés intervention des participants les intervenants ont reprs la parole pour répondre a certaines questions posées

les réponses tournent autour de la résponsabilité du journalisme face au traitement de l'information religieuse

quelques phrases des exposants


Bamba Ndiaye "la laicité ne régle pas le probléme d'équité et d'égalité dans la société"

sur la traducton des mots wolof en francais Bamba dira qu'il existe une paresse au sein des journalistes presentateur dans les radios confessionnelles. On reprend de maniére inconsciente certains discours

"les médias ne doivent pas diffuser des propos judicieux"Ibrahima Benjamin Diagne

"la religion apporte beaucoup d'argent"

" réglementer les sites internet religieux"

"Le discours religieux ne laisse de place à aucune autre religion" Mame Less Camara


18H 40 fin de la conférence débat

Merci de nous avoir suivi et excellente journée

Share & Enjoy