17 avr. 2009

Tata Communications annonce sa participation au réseau de câble en Afrique de l’Ouest

Tata Communications, l’un des plus importants fournisseurs de communications de nouvelle génération, a annoncé sa participation au nouveau projet de câble sous-marin en Afrique de l’Ouest s’élevant à 600 millions de dollars US.

Cet investissement stimulera davantage la portée mondiale de Tata Communications et développera les investissements de la société dans la région concernée.
Un consortium multinational de grands opérateurs de télécommunication a récemment signé un contrat de construction et de maintenance (C&MA) et un contrat d’approvisionnement pour la mise en oeuvre du réseau de câble en Afrique de l’Ouest (WACS).

Le WACS est un câble en fibre optique qui reliera les pays d’Afrique du Sud, d’Afrique de l’Ouest et l’Europe avec une capacité de conception minimale de 3,84 Tbit/s sur la bande passante internationale. Les points de raccordement prévus se situent en Afrique du Sud, Namibie, Angola, République démocratique du Congo, République du Congo, Cameroun, Nigéria, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire, Cap Vert, îles Canaries, Portugal et Royaume-Uni.
Les atterrages en Namibie, RDC, République du Congo et au Togo offriront les premières connexions directes pour ces pays vers le réseau de câble sous-marin international.

Alcatel-Lucent Submarine Networks a été tenu de fournir un réseau de câble d’une longueur de 14 000 km avec tous les points d’atterrage associés. Il devrait être mis en service d’ici 2011.
Le projet, dont le coût s’élève à environ 600 millions de dollars US, a regroupé une multitude de nations et certains des opérateurs mondiaux les plus influents pour mettre en oeuvre ensemble une technologie haut de gamme permettant de relier entre eux les individus plus efficacement que jamais.
Le réseau de câble de l’Afrique de l’Ouest représente un investissement d’infrastructures de télécommunication important dans le cadre d’efforts concertés entre un bon nombre d’opérateurs africains et internationaux et servira amplement les besoins de connexion internationale de la région dans les prochaines années à venir.
Les sociétés de télécommunication qui ont signé le contrat de construction et de maintenance WACS sont : Angola Telecom, Broadband Infraco, Cable & Wireless, MTN, Telecom Namibia, Portugal Telecom, Sotelco, Tata Communications, Telkom SA, Togo Telecom et Vodacom.
Le WACS offrira à l’Afrique une meilleure connectivité plus rapide à l’Europe et au monde à des coûts nettement inférieurs à ce qu’ils étaient, une économie qui sera transférée aux consommateurs.
"Nous sommes ravis de participer au réseau de câble en Afrique de l’Ouest (WACS). L’investissement est une autre étape pour Tata Communications dans ses efforts de capacité sur le marché africain et il augmentera nos propositions de services avec notre partenaire Neotel dans l’apport de diversité à l’Afrique du Sud", a déclaré M. Byron Clatterbuck, vice président principal des Services Mondiaux de Transmission chez Tata Communications.
Source : euroinvestor.fr

Share & Enjoy