20 avr. 2009

Sommet de l'ONU - Ahmadinejad attaque Israël, la France quitte la salle


j'ai pas l'habitude de parler de politique dans mon blog mais je trouve interessant et alarmant de voir ses genres de scenes lors d'un sommet

suivez cette video et vous comprendrez

Le dérapage tant redouté a bien eu lieu. Lors de la conférence Durban 2 contre le racisme, qui se tient à Genève, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, dont la venue à ce sommet a provoqué de nombreuses défections dans les délégations internationales, a une nouvelle fois suscité la polémique. Déjà, à peine arrivé à la tribune, alors que le leader iranien s'apprête à prendre la parole, il doit s'interrompre. Trois manifestants déguisés avec des perruques multicolores et des nez rouges de clown surgissent du fond de la salle et crient "Raciste ! raciste !" à l'adresse de l'orateur

. Ils jettent sur lui un objet non identifié avant de se faire expulser par les gardes de l'ONU. "Pardonnez-leur", lance Mahmoud Admadinejad, visiblement amusé par l'incident, à la salle redevenue silencieuse

http://www.youtube.com/watch?v=yumnMlisIe8&feature=player_embedded

Et puis vient son discours. "Au nom clément et miséricordieux. Nous remercions dieu tout puissant..." Une entame de plusieurs minutes aux accents pour moins inhabituels dans des cercles diplomatiques, qui finit par agacer la salle où le brouhaha s'installe. Mais très vite, Mahmoud Ahmadinejad capte l'attention.

Le président iranien critique l'établissement d'un "gouvernement raciste" au Proche-Orient après 1945, faisant clairement allusion à Israël. "Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, [les alliés] ont eu recours à l'agression militaire pour priver de terres une nation entière sous le prétexte de la souffrance juive", explique Mahmoud Ahmadinejad.

"Ils ont envoyé des migrants d'Europe, des États-Unis et du monde de l'holocauste pour établir un gouvernement raciste en Palestine occupée", affirme-t-il. Des clameurs s'élèvent alors de l'assistance, et l'ambassadeur de France auprès de l'ONU à Genève, Jean-Baptiste Mattéi, se lève et quitte la salle. Un geste immédiatement imité par les 22 autres représentants d'États de l'Union européenne présents. Selon plusieurs sources diplomatiques, les Européens s'étaient mis d'accord sur ce coup d'éclat avant le début de la conférence en cas de dérapage iranien.

suivez toutes les videos sur www.france24.com

Share & Enjoy