6 mars 2009

Le sénateur UMP de la Lozère et ex-président de la Région Languedoc-Roussillon Jacques Blanc a reçu une seconde lettre de menaces, sans balle cette fois, à la mairie de La Canourgue, dont il est maire,.

M. Blanc avait déjà reçu une lettre le 27 février, avec une balle de calibre 38. Le militaire interpellé mercredi à Montpellier et placé en garde à vue a été relâché jeudi soir, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui. Les enquêteurs l'avaient arrêté sur la foi des accusations de son ex-compagne.







un extrait de la lettre de menace


Share & Enjoy