4 sept. 2008

SENEGAL NTIC : La bataille fait rage

L'éventualité d'un déploiement par l'Agence de l'informatique de l'Etat d'un réseau mobile avec la technologie du Code Digital Multiple Access (Cdma) suscite des inquiétudes dans le milieu des sociétés des technologies de l'information et de la communication.

La structure de rassemblement de ces sociétés, le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l'information et de la communication (Restic), vient de sortir une note demandant à l'agence de l'Etat de respecter ses prérogatives qui sont explicitement bien définies par le décret d'Avril 2004.
Le Restic fait savoir que le décret stipule que l'agence de l'Etat est « implicitement soumis au principe intransigeant de neutralité technologique absolue conformément a sa mission qui consiste à mutualiser les ressources de l'Etat ».Cela, en vue de rationaliser les dépenses informatiques, d'harmoniser les choix technologiques des différents services de l'administration pour faciliter les échanges de données et le partage des applications transversales, explique le texte.

Se fondant sur ce décret le Restic ni toute possibilité pour l'agence de l'Etat de « se muer ou se transformer en opérateur de téléphonie ou en Société de service d'ingénierie informatique (Ssii) ». Les opérateurs privés du Restic marquent leur opposition à toute décision de déployer et d'exploiter par une agence de l'état d'un réseau mobile ouvert usant d'une autre technologie ou standard différents du Gsm (Global system for mobile). Les réseaux Gsm contrairement aux réseaux Cdma ou Tdma (Time Digital Multiple Access) sont fiables, accommodants à de multiples applications et terminaux, ajoute la même source qui évoque aussi « des économies d'échelles substantielles dans leurs installations et leurs maintenances ». Le réseau Gsm constitue au début du 21ème siècle le standard de téléphonie mobile le plus utilisé en Europe, selon le rassemblement des entreprises en Tic.

Il s'agit, selon toujours le texte, d'un standard de téléphonie dit ‘'de seconde génération'' car, contrairement à la première génération de téléphones portables, les communications fonctionnent selon un mode entièrement numérique.

Share & Enjoy