10 févr. 2012

Le Professeur Massamba Gueye raconte la mort de l'étudiant Mamadou Diop « les politiciens m'ont abandonné avec le cadavre et sa famille à 2h du matin »

Raconter la mort d’un jeune adolescent est souvent très douloureux surtout quand la personne vous est très chère. La mort de Mamadou Diop, cet "étudiant" tué par la police lors des manifestations du M23 contre la candidature de Wade est toujours dans sa tête. Le jour des évènements, il était présent  à   SUMA, il a été témoin oculaire. Derrière ses lunettes, une tasse de café à la main, le professeur Massamba Gueye revient sur les faits. D’abord, comme dans sa superbe chronique à la Rts dans l’émission Kenkelibaa, il parle des maux de la mort de son « Fils ».



 « Les gens doivent savoir que Mamadou Diop n’était pas un simple étudiant. Il était un professeur contractuel de français très assidu depuis trois ans. » soutient Monsieur Gueye pour éclairer la lanterne de ceux qui ont cru que Mamadou Diop était un étudiant. Le jour de sa mort, Massamba était présent  à   la Clinique . Il a assisté à toute la scène. « Je n’ai pas vu de politiciens quand le corps arrivait à la morgue de l'hopital Dantec . Ils m’ont laissé avec la famille et le cadavre à 2 heures du matin.» rappel-il. Très en verve, Massamba invite les politiciens à mesurer la perte de cet homme. « Celui qui est mort était le relais entre les professeurs et les étudiants. C’était quelqu’un qui avait des projets. Il avait une science extrêmement puissante. Il était au-delà des transcendances politiques. Il menait un combat d’un honnête citoyen ».

 Si Massamba parle aujourd’hui, c’est parce qu’il était très proche du défunt. Il a travaillé avec lui sur divers sujets notamment dans le domaine du patrimoine immatériel. " Il préparait une thèse sur le conte" regrette le professeur . Le défunt Mamadou Diop a été enterré à Darou Salam Sindia dans le département de Mbour a cote de la mosquée principale de la ville sous demande de son guide religieux. Il a laissé derrière lui une grande famille. Mamadou Diop a deux enfants et sa femme est enseignante à Nioro dans la région de Kaolack. je vous propose un extrait de 'interview en vidéo

Share & Enjoy