21 janv. 2011

Le Sénégal candidat à l’organisation de la prochaine réunion d’ICANN

Le Sénégal souhaite abriter la prochaine rencontre de l’organisation américaine qui s’occupe de l’Internet, des noms et adresses (ICANN), qui doit se tenir au mois d’octobre en Afrique, a indiqué vendredi Moustapha Guirassy, ministre de la Communication et des Télécommunications, chargé des Technologies de l’information et de la communication.

 ‘’Le Sénégal a soumis sa candidature pour accompagner la prochaine réunion sur le continent africain qui attend pas moins de 1000 personnes, afin de discuter sur toutes les questions liées à l’Internet’’, a dit M. Guirassy qui rencontrait une délégation de cette organisation qui effectue une visite de prospection au Sénégal. Le ministre des Télécommunications a expliqué que la visite des membres de l’organisation permettra d’évaluer la candidature du Sénégal qui se positionne pour accueillir cette rencontre prévue en octobre prochain. ‘’Tout se fait à l’Internet avec une participation à distance du public, lors d’un forum’’, a indiqué le Ministre, précisant que l’objectif de cette visite est de mesurer la capacité du Sénégal à accueillir cette réunion. 

 Moustapha Guirassy souligne que ‘’c’est un grand événement mondial qui sera suivi sur l’ensemble du pays durant trois jours’’, assurant que le Sénégal est dans les dispositions pour accompagner cette rencontre. Le Ministre a garanti à la délégation américaine, l’engagement du gouvernement sénégalais pour l’organisation de cette ‘’grande’’ rencontre mondiale. ‘’Nous espérons l’accompagner dans les meilleures conditions’’, a-t-il insisté. Les TIC sont d’une haute importance pour le développement de tout pays, a encore souligné Moustapha Guirassy pour expliquer le soutien du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, au projet.

 ‘’Nous voulons marquer la vision du Sénégal dans ce secteur’’, a ajouté le Ministre. ‘’Sur les questions de gouvernance mondiale, nous avons le soutien du président de la République’’, a-t-il assuré, espérant que le choix sera porté sur le Sénégal. ’’Si le choix de ICANN se porte sur notre pays, c’est une chance pour que l’Afrique participe de manière entière à tous les débats’’, a affirmé le ministre, citant en guise d’exemple les nombreuses rencontres que le pays a déjà abritées. Les membres de la délégation, quant à eux, ont souligné que cette rencontre qui se tient tous les deux ans en Afrique, permet à 130 pays membres d’avoir accès à l’information en général et à l’information économique en particulier.

 ‘’ICANN œuvre pour une adhésion mondiale à Internet, et a un seul slogan : +Un seul Internet pour le monde entier+’’, a indiqué Nick Tomasso, délégué général chargé des réunions et conférences. Selon lui, la réunion est une occasion pour discuter de toutes les questions d’Internet et de politique de gouvernance. La dernière rencontre d’ICANN s’était tenue en décembre dernier à Carthagène en Colombie. Pour l’Afrique, c’est Nairobi, la capitale kényane, qui avait abrité la dernière réunion.

Share & Enjoy