18 déc. 2010

Vous voulez être un vrai Blogueur? Voici la leçon à apprendre !!!!

La plupart des blogueurs ne sont pas des blogueurs professionnels et ont commencé à bloguer sans ambition ni stratégie (comme moi). C’est souvent une fois que leur notoriété augmente qu’ils commencent à se demander ce qu’ils devraient faire pour améliorer leur blog, tant sur la forme que sur le fond.
Voici quelques conseils que tout blogueur devrait prendre en considération dès le début plutôt que de l’apprendre au fur et à mesure qu’il consacre du temps à son blog. Rassurez-vous, si vous êtes déjà blogueur, il n’est jamais trop tard.
 Soigner son image  
La première impression, sur Internet comme IRL (In Real Life), c’est ce qu’on voit. Il y a deux aspects essentiels à prendre en compte.
Tout d’abord, mon blog est-il bien réalisé ? Quelle que soit le thème de votre blog, celui-ci remportera plus de succès s’il est bien construit, bien organisé et s’il dégage un certain professionnalisme. Si au contraire, la mise en page est hasardeuse, les couleurs ne s’accordent pas et que les images ne sont pas jolies, votre blog dégagera une mauvaise image qui nuira à sa (votre) crédibilité.
Le second point est de mettre clairement en avant votre thématique. Par exemple, si votre blog parle de cuisine ou de golf, est ce que ça se remarque au premier coup d’oeil ? Sans rentrer dans les clichés, le code couleur, l’organisation et les visuels de l’accueil doivent tout de suite permettre d’identifier votre blog.
 Etre compris de tous
Lorsqu’on parle d’un sujet que l’in connaît bien, on a tendance à s’emporter lors de l’écriture et à croire que ce qui nous est familier l’est aussi pour nos lecteurs. Pourtant, c’est rarement le cas. Vos lecteurs sont intéressés par le sujet que vous abordez, mais n’ont pas forcément votre connaissance.
Rendez la lecture plus accessible en évitant les termes trop techniques ou au moins en les expliquant. N’hésitez pas à ajouter des liens vers Wikipedia ou vers d’autres articles. Par exemple, lorsque vous parlez d’un évènement, ajoutez un lien vers une page ou on parle de celui-ci. Ca vous évitera de retracer tout l’historique de celui-ci (pas forcément pertinent dans l’article en cours) tout en permettant à vos lecteurs de s’informer s’ils le souhaitent.
Accessoirement, c’est également une façon de faire du maillage interne et donc de favoriser votre référencement (à condition que le lien pointe aussi chez vous).

Il est également plus simple pour vos lecteurs d’appréhender un article si celui-ci n’a qu’une seule idée directrice. Plus l’article se dispersera, plus il sera difficile à lire.
De la même façon, scindez vos articles en paragraphes. Il est toujours plus agréable de lire plusieurs paragraphes qui délimitent les différents points abordés que de lire un bloc de texte compact.
 Persévérer

Lorsqu’on se lance dans la création d’un blog, on a généralement plein d’idées, plus ou moins flous … et puis on se rend compte que lorsqu’il s’agit de les concrétiser que toutes ces idées ne sont pas si bonnes qu’elles semblaient l’être.
Cependant, même si la quantité d’articles publiés n’est pas toujours un élément essentiel à la bonne tenue de votre blog, la régularité de vos publications est essentielle pour capter l’attention de vos lecteurs et devenir une source d’informations qu’ils voudront consulter.
Il est donc important de ne pas baisser les bras et de s’organiser pour publier régulièrement.
Ne vous découragez pas si votre blog ne rencontre pas un franc succès dès ses débuts. Persévérez et profitez-en pour aller demander l’avis de vos lecteurs, par exemple en vous adressant à ceux qui reTweetent vos articles. Ils sont facilement identifiables et ont trouvé un intérêt à vos écrits; suffisamment pour partager votre article. C’est donc une partie intéressante de votre lectorat qui, généralement, se fera un plaisir de répondre à vos sollicitations (pour peu que vous ne les spammiez pas de questions).
 Trouver l’inspiration
C’est directement lié au point précédent. Une fois que vous avez trié vos mauvaises idées et que vous avez décidé de publier régulièrement, vous vous êtes mis une vertaine pression pour trouver un sujet intéressant et le publier dans les x prochains jours.
Vous allez probablement découvrir ce que les auteurs appellent le syndrome de la page blanche. Bienvenue au club !

Ceci dit, ne paniquez pas. Il existe un tas de méthodes pour trouver des sujets intéressants et pertinents sans pour autant répéter ce qui est dit ailleurs.
Personnellement j’en utilise 3 :

déconnecter. Quand on passe ses journées à travailler et à parler d’un sujet, prendre un peu de distance permet de s’éclaircir les idées et d’entrevoir de nouvelles perspectives. Après tout, nous sommes humains

lire l’actu et la retraiter. Certes, parler des sujets dont tout le monde parle n’est pas à proprement parler une valeur ajoutée, cependant, y apporter votre expérience, votre analyse et traiter cette information de façon originale servira à la fois à informer vos internautes en leur donnant un point de vue plus personnel

répondre à une problématique précise. Je fais de mon mieux pour garder une seule ligne directrice par article; lorsque je traire un sujet, il y a donc beaucoup d’aspects que je n’approfondis volontairement pas, mais qui mériteraient de l’être.Ca fait donc l’objet de nouveaux articles. Mes anciens articles sont donc une source de sujets à traiter …
  Trouver et conserver sa ligne éditoriale
Lorsqu’un visiteur découvre votre blog, c’est souvent parce qu’on lui a suggéré un article. Quelqu’en soit le sujet, votre visiteur identifie désormais votre blog en rapport avec ce sujet et y reviendrai certainement parce que ce sujet l’intéresse.
Si votre blog traite de nombreux sujets, l’intérêt se disperse autant que les thèmes abordés et le lien avec vos lecteurs se perd.
Tentez donc de définir une ligne éditoriale pour votre blog et respectez là.
    Gérer les critiques
Naïvement, on ne pense pas forcément à cet aspect là lorsqu’on lance un blog. On pense qu’on aura des lecteurs, qu’ils participeront uniquement s’ils aiment ce qu’on écrit et que dans le meilleur des cas on arrivera à créer une communauté de “sympathisants” autour de notre thématique.
Mais la réalité est plus mitigée. Plus votre blog sera lu, plus votre visibilité augmentera, plus les attentes de vos lecteurs seront élevées et vous aurez à faire aux critiques.
Selon moi, les critiques constructives sont très bénéfiques. Elles permettent à la fois de faire vivre votre blog, de dynamiser la conversation et de faire valoir votre point de vue … ou d’en changer. Bref, c’est l’interactivité propre à Internet.
   Gérer les conflits
Il n’y a pas que des critiques constructives.
Il y a également le mauvais aspect des choses : les attaques gratuites, les critiques non fondées, les insultes (ça peut arriver). Bref, tout ce qui est “nuisible” et n’a pas vraiment de place dans une conversation mais qui fait son apparition sur Internet, généralement favorisé par l’anonymat.
A vous de décider si vous souhaitez modérer ces commentaires ou les laisser visibles et y répondre. Quoiqu’il en soit, ne les laissez pas visibles et sans réponse.
  Savoir rester à sa place
Il y a une sorte de starification qui se crée dès que vous avez de l’audience. Ca flatte l’égo, mais rester humble est le meilleur conseil de que puisses vous donner.
Certes, c’est plaisant qu’on vienne vous demander conseil et qu’on donne du crédit à ce que vous écrivez. Avoir de l’audience, des propositions, parfois même des avantages est très certainement quelque chose sur lequel vous pourrez capitaliser. Ceci dit, si vous souhaitez avoir une communauté qui aime partager vos contenus, vous devez rester accessible et ne pas les “prendre de haut”.
Essayez également de prendre du recul par rapport à votre activité de blogueur et de différencier votre métier et votre activité de blogueur. Avoir de l’audience parce que vous écrivez des billets intéressants ne veut pas dire que vous êtes tout d’un coup devenu un bon manager et que vous pouvez passer des bancs de l’école à un statut de senior; ça signifie juste que vous avez compris et su parler de votre métier (ou passion).
Bref, restez humble et capitalisez sur votre audience.
   Communiquer avec sa communauté
Ca semble évident, mais communiquer avec ses lecteurs est essentiel pour un blogueur, non seulement pour prendre du recul et écouter les remarques (tant sur le fond que la forme) mais également parce que c’est un excellent moyen de créer votre réseau, et c’est sans doute ce qui peut vous être le plus utile à l’avenir.
Capitaliser revient à profiter de votre audience pour travailler votre personal branding. Le networking est très présent dans le monde des blogueurs. C’est en fait un petit monde ou très vite tout le monde se rencontre.
Communiquer avec sa communauté, c’est également les informer de votre actualité. Pour cela, vous aurez bien compris que votre présence sur les réseaux sociaux est indispensable. A vous de décider de la façon de vous rendre accessible.
   Ecouter vos lecteurs silencieux
Si si, je vous assure, ça veut dire quelque chose !
La grande majorité de vos visiteurs n’interagira jamais avec vous. Ils visitent votre site, s’informent, reviennent, mais ne commentent pas et pour peu qu’ils ne soient pas présents sur les réseaux sociaux, ça n’ira pas plus loin.
En revanche, comprendre le comportement de vos visiteurs vous permettra d’améliorer celui-ci. Prenez donc le temps d’analyser les statistiques de votre site Internet pour savoir si vos lecteurs reviennent, s’ils visitent plusieurs pages, quels mots clés les amènent jusqu’à votre blog, … il y a beaucoup de choses à analyser. Les statistiques sont réellement une mine d’informations.
J’espère que ces conseils vous seront utiles. Evidemment, il y en aurait quelques dizaines d’autres pour faire le tour du sujet, n’hésitez pas à partager ceux qui vous semblent essentiels dans les commentaires de cet article. 

Share & Enjoy