8 sept. 2010

Moustapha Guirassy sur Facebook et Tweeter, un ministre 2.0 est possible !

Apres Barack Obama sur Twitter, ou Sarkozy sur Facebook,c'est maintenant au tour du PM 2.0 et de Moustapha Guirassy de profiter de ces nouveaux outils de communication.

Facebook, Twitter, tout le monde en parle. C'est un effet de mode pour certains et d'autres y vont pour bosser, chercher des contacts, des amis ou tout simplement pour ne pas être contre le progrès. Selon une formule d'usage, il faut être « IN ». Et les membres du gouvernement ou hommes politiques sénégalais l'ont bien compris. En effet depuis quelques temps ils investissent les réseaux sociaux, et se mettent ainsi à "l'ère" de la communication 2.0.

Vous voulez voir Moustapha Guirassy sans cravate ou discuter en live avec Souleymane Ndené Ndiaye ? Il suffit d'aller sur les pages Facebook de ces gouvernants « 2.0 ». Ce tandem de gouvernants « 2.0 » éclairé par l'esprit « geek » d'un PM « 2.0 », veut séduire son public et fournir des informations actualisées aux citoyens.

Pour Moustapha Guirassy ce Manager de métier et fondateur de Business School IAM, qui forment des ingénieurs en informatique et de nombreux spécialistes du web, l'appropriation de ces nouveaux outils de communication était évidente. Moustapha Guirassy semble être conscient des bénéfices liés à l'usage des nouveaux medias et réseaux sociaux. Sa proximité avec le réseau des bloggeurs du Sénégal et sa participation au premier BLOGCAMPont démontré sa volonté d'intégrer les outils du web 2.0 dans le cadre de la communication de son département ministériel. Et récemment sa communication est passée à la vitesse supérieure avec l'animation de la chronique «GUIRASSY TWEET ». Cette mini-chronique hebdomadaire de moins de 300 caractères animée sur Facebook par le ministre de la communication et des télécommunications porte sur son activité et s'adresserait à ses fans Facebook.



Ces nouveaux medias et plateformes du web 2.0 ne sont pas sans avantages pour tous les hommes publics d'une manière générale. Ils permettent de se détacher de la presse classique, de se fabriquer une identité numérique et de véhiculer une bonne image à travers un management de marque personnelle avec les nouveaux medias.



Ces outils de communication et de marketing politique sur internet pourraient être un nouveau moyen pour ces ministres « 2.0 » de contrôler ce que les citoyens disent de l'action gouvernementale et de raffiner leurs stratégies d'images face à l'opposition, aux mouvements citoyens et à l'opinion qui sont déjà dans ces réseaux sociaux. En attendant l'appropriation totale des réseaux sociaux par les medias traditionnels, les hommes politiques eux, s'érigent en sources d'informations pour s'adresser directement aux citoyens sans passer par des canaux classiques.{jcomments on}

Mountaga Cissé


Share & Enjoy