13 avr. 2010

NDONGO DIAO « DESORMAIS TOUTES LES SORTIES D’ARGENT SERONT CONTROLEES A L’ARTP»

Le directeur Général de l’Agence de Régulation des Télécommunications et Postes Ndongo Diao va durcir le ton sur la gestion de la boite. En tout cas c’est le moins que l’on puisse dire après le scandale portant sur les 2% du prix de la vente de la troisième licence de téléphonie à Sudatel qui a valu à Daniel Goumalo Seck, ancien Dg de la structure, d’être inculpé et placé sous mandat de dépôt pendant quelques jours avant de bénéficier d’une liberté provisoire.

« J’ai fais l’audit de tous les cycles (achats, fournisseurs, ventes, clients, trésors recettes personnels ect..) pour maitriser la gestion de la boite » a déclaré le directeur général Ndongo Diao lors de la réunion de prise de contact entre les membres du conseil de régulation, la direction générale et les potentiels partenaires. Désormais « tout sera contrôlé à l’ARTP » selon le directeur qui assure par ailleurs un nouveau départ dans la gestion de la structure."je ferais tout pour que les 2% de redevances reviennent à l'ARTP et non à "certains" Il souligne que « son souci est de tout justifier en gérant la boite en bon père de famille » . Avec l’arrivée de ce nouveau conseil de régulation, Ndongo Diao se dit convaincu qu’il aura une bonne symbiose avec les conseillers parce qu’ils sont responsables. En effet les membres du conseil de régulation dirigé par le Serigne Mboup ancien directeur de Petrosen ont pris fonction depuis le 30 mars 2009 suite au décret

n° 2001-15 du 27 décembre 2001 du code des télécommunications signé par le président de la république Maitre Abdoulaye Wade.

Evoquant le scandale de détournement de deniers publics qui a touché l’agence, le DG de l’ARTP affirme: « pour moi la page est tournée » car dit-il le président de la république a instruit le dossier qui se trouve entre les mains des juges et des tribunaux. Un rapport d’audit effectué en 2008 par les éléments de l’inspection générale d’Etat (Ige) a valu l’inculpation de plusieurs membres de l’ARTP notamment l’ex directeur Général Goumalo Seck. Mais Monsieur Diao rassure tout de même que toutes les dispositions seront prises pour veiller sur toutes les dépenses qui seront effectuées au sein de l’Agence de régulation.

Une décision qui n’est pas indifférente au président du conseil Serigne Mboup qui n’a pas hésité à dérouler sa feuille de route dont la priorité va porter sur le cadre réglementaire et le fonds d’accès universel. Il a également promis d’aider l’ARTP à se doter des moyens nécessaires pour mener à bien sa mission de régulation.

L'ancien directeur de PETROSEN, ingénieur de formation aura à ses cotés Amadou Coulibaly, juriste, professeur à l’école supérieure polytechnique (Esp) de l’Ucad, El Hadj Diouf, également juriste, auditeur comptable et financier. Il y aura aussi Assane Kébé, animateur au développement, Ameth Dieng, attaché d’administration de marketing Abdou Kadre Ndiaye, conseiller en organisation et enfin Khadidjatou Faye l’unique femme de l’équipe. Le mandat des membres du conseil est de 3 ans renouvelable une seule fois. Le conseil sera chargé de superviser d’assister et contrôler le fonctionnement de la boite.



Share & Enjoy