29 mai 2009

LE PRESIDENT WADE PRESENTE SA VISION DE L'EDUCATION EN AFRIQUE


Le Président du Sénégal Abdoulaye Wade a appelé ce matin à un changement radical pour l'éducation en Afrique et critiqué les gouvernements Européens qui ferment leurs portes aux étudiants africains.

Le Président du Sénégal Abdoulaye Wade a appelé ce matin à un changement radical pour l'éducation en Afrique et critiqué les gouvernements Européens qui ferment leurs portes aux étudiants africains. Le président sénégalais s'est exprimé lors de l'ouverture de e-learning Africa, conférence majeure pour le continent sur l'éducation en ligne. Son discours à large portée avait aussi quelques accents polémiques. Selon lui, pas de développement durable sans éducation.


« Nous sommes riches de ressources humaines mais elles sont comme inertes si elles ne sont pas formées. » Il a insisté sur le fait que la technologie permettait désormais aux étudiants africains d'accéder aux meilleures universités du monde. « A l'heure ou l'Europe ferme ses portes, le e-Learning est la réponse pour les étudiants africains » a-t-il déclaré.


« A l'heure ou l'Europe ferme ses portes, le e-Learning est la réponse pour les étudiants africains » a-t-il déclaré. Il a expliqué comment l'Afrique devait utiliser les avancées technologiques et particulièrement dans l'éducation supérieure et il a souligné combien les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) pouvaient accélérer les processus d'apprentissage.


Il a aussi exprimé sa détermination à améliorer les standards d'éducation pour s'assurer que les universités africaines obtiennent reconnaissance et crédit à l'échelle internationale et averti qu'en termes d'équipement informatique, l'Afrique ne devait pas pour autant devenir le dépotoir de l'Europe et de l'Amérique.

« Pour rendre les ordinateurs disponibles sur les marches émergents, il ne suffit pas de transformer les déchets électroniques en soit disant donations, mais il s'agit bien d'adopter de nouvelles technologies qui elles réduisent les coûts informatiques sans faire de compromis » a complété Stephen Dukker, Président Directeur Général de NComputing.

Le président Wade se présente comme le premier des avocats de la technologie pour l'éducation en Afrique et il a oeuvré largement pour que son pays accueille cette 4ème édition de e-Learning Africa. Plus de 1300 participants issus de 60 pays sont réunis à Dakar dont plusieurs Ministres, officiels, universitaires et représentants du monde des affaires. Les participants débattent et partagent leur savoir sur les nouvelles technologies, partagent leurs meilleures pratiques en termes de e-learning et développent les technologies de l'éducation dans leurs communautés respectives. La conférence s'achève demain avec un débat pour tenter de répondre à la question : « La technologie seule peut-elle amener l'éducation en Afrique vers des standards internationaux ? »

Share & Enjoy