19 mai 2009

JUSTICE - PPDA condamné à 500 euros avec sursis pour avoir diffamé Nonce Paolini


Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Patrick Poivre d'Arvor à 500 euros d'amende avec sursis pour avoir diffamé Nonce Paolini, le pdg de TF1. Le juge de la 17e chambre a émis un jugement relativement clément à l'égard de l'ancienne star du 20 heures de TF1 qui, dans un entretien au magazine Bretons , avait cru pouvoir qualifier de "police privée" le système de badge mis en place à TF1, comme si Nonce Paolini cherchait à pister ses moindres déplacements. Le directeur de la publication de Bretons, Didier Le Corre, a été relaxé.

Le juge a reconnu que Poivre n'était pas mû par une animosité personnelle envers Paolini, qu'il lui était légitime de répondre à une question dans laquelle le pdg de TF1 le critiquait de manière "virulente". En fait, dans sa question, le magazine Bretons reprenait les termes de Nonce Paolini, lequel, dans un précédent entretien accordé à Télérama , avait stigmatisé la faible présence de PPDA dans les locaux de la chaîne... En revanche, PPDA ne disposait pas d'éléments suffisants pour mettre en cause Nonce Paolini sur cette histoire de "police privée". La diffamation réside finalement sur une assertion erronée et une imprudence d'expression de la part de PPDA.

Un élément bien mince qui, du coup, pousse le juge à n'octroyer à Nonce Paolini qu'un euro symbolique de dommages et intérêts au lieu des 50.000 euros réclamés par le pdg. De la même façon, TF1, qui s'était portée partie civile, a vu sa plainte déclarée irrecevable, le tribunal estimant qu'à aucun moment la chaîne n'était atteinte par les propos de la star déchue.

À ce stade, Me Frédéric Reitzaum, l'avocat de PPDA, n'a pas encore décidé s'il faisait appel de cette condamnation, toutefois assez légère. PPDA, quant à lui, n'en a pas fini avec les procès puisque son ancien employeur, le groupe TF1, a, en effet, déposé une plainte contre lui pour dénigrement
source lepoint.fr

Share & Enjoy