18 mars 2009

ELECTION LOCALES AU SENEGAL








« APRES LA GUERRE DES CARICATURES, VOILA LA GUERRE DES AFFICHES »






Campagne électorale rime avec affiche. Chaque candidat dresse sa stratégie pour mener à bien ces joutes électorales. Les affiches constituent un apport important dans cette campagne ou les foi. Cependant ces affiches souvent victimes de sabotages, reflètent en général les sentiments des populations envers les politiciens, qui émettent souvent des promesses non tenues.


En cette période de campagne électorale locale, toutes les rues du territoire sont redorés par les affiches des différents candidats investis pour les mairies, conseil municipal, etc. ces affiches ou photos sont souvent la cible de la population qui pour monter sa position face a un quelconque candidat s’adonnent a des sabotages. Ces actes dépendent aussi des localités et endroit ou les affiches des candidats se trouvent. Par exemple dans la banlieue dakaroise comme grand -Yoff, les affiches des candidats sont à la merci de la population. Cette photo est celle du maire sortant de Dakar pape Diop











Des jeunes pour montrer que se candidat n’est pas le bien venu attendent la tombée de la nuit pour s’attaquer aux affiches du maire. Selon la population de la localité cela fait parti de la campagne électorale. « Tous les moyens sont bon pour faire taire ses politiciens qui nous tympanisent les oreilles jour et nuit » explique un jeune commerçant.sa boutique est plein d’affiches de candidat ce qu’il n’aime pas mais selon lui « campagne oblige ». Des fois même les auteurs de ses sabotages sont rémunérés par de militants financés par leurs candidats. C’est une sorte de ligne graduelle intégrante dans la nouvelle politique électorale.
A part les sabotages les affiches dérangent aussi et participent à l’insalubrité du territoire. On les trouve un peu partout sans respecter ni ordres. C’est le « afficher pour afficher » rien d’autre. Et pourtant des tableaux publicitaires sont disponibles. Pour ne pas débourser de l’argent les candidats préfèrent coller leurs affiches un peu partout a suivre

1 commentaire :

nigga jah a dit…

benno siggil senegal ném pas du tout le fils du president on dirai!

Share & Enjoy