27 oct. 2008


La Côte d’Ivoire et le Mali enfin reliés par la fibre optique


La cérémonie d’inauguration de l’interconnexion de la fibre optique Mali-Côte d’Ivoire s’est déroulée, le 24 octobre 2008, à Zégoua. Cette infrastructure moderne, longue de 750 km, aura coûté la bagatelle de 15 milliards FCFA.
La Cérémonie était co-présidée par la ministre de la communication et des nouvelles technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo et du ministre ivoirien des Nouvelles technologies, de l’information et de la communication, Hamed Bakayoko। C’était en présence du Directeur de Côte d’Ivoire Télécom, Daniel Fermine, du PDG de Sotelma, Lassana N’Diaye et le Directeur Général d’Orange-Mali, Alioune N’Diaye.

Après la réalisation de la fibre optique entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, c’était autour de celle reliant le Mali à la Côte d’Ivoire d’être inaugurée le vendredi 24 octobre 2008 à Zégoua, la dernière bourgade malienne avant la frontière ivoirienne. L’occasion était donc belle pour le maire de la ville de souhaiter la bienvenue à Mme la ministre, Diarra Mariam Flantié Diallo et à son illustre hôte le ministre ivoirien de la Communication, Hamed Bakayoko.
Le Directeur Général de Côte d’Ivoire Télécom a expliqué que l’idée de la fibre optique est née de la volonté des opérateurs historiques Sotelma et Côte d’Ivoire Télécom, tous deux membres de la Conférence des Télécommunications Ouest Africaines (CTOA) appuyés par leurs autorités de tutelle. Selon lui, l’objectif à terme était de bâtir un réseau à fibre optique totalement maillé dans l’ensemble de la sous-région.
Pour sa part, le ministre ivoirien de la Communication, Hamed Bakayoko, a déclaré que « l’enthousiasme des jeunes pour ce projet nous interpelle que nous devons faire plus pour apporter le bonheur à nos populations. L’interconnexion va certainement jouer dans la réduction de la pauvreté et de la distance ».
Pour lui, l’enjeu est l’appropriation de l’Afrique des hautes technologies. Et Hamed Bakayoko de soutenir que la deuxième grande révolution est celle du numérique et que l’Afrique ne doit pas être en marge de cette révolution. Hamed Bakayoko a, ensuite, offert la somme d’un million de FCFA à partager équitablement entre la mairie de Zégoua, les femmes, la jeunesse, les chefs religieux et les chefs traditionnels.
Prenant la parole à son tour, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo a, tout d’abord, tenu à souhaiter une chaleureuse bienvenue à Hamed Bakayoko et à son importante délégation.
Avant de déclarer que « l’interconnexion de la fibre optique qui relie nos deux pays revêt une importance stratégique pour nos deux opérateurs de la télécommunication et cela au-delà de nos deux Etats. Elle désenclave fortement le Mali et rapproche nos deux populations en mettant à leur disposition des supports diversifiés de communication » a-t-elle conclu.
A son tour, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo a offert la somme d’un million de FCFA à partager équitablement entre la mairie, les femmes, la jeunesse, les chefs religieux et les chefs traditionnels de Zégoua.

Share & Enjoy